L'Historique

Naissance de l'Apple I



Steve Wozniak, un employé de Hewlett-Packard de 26 ans, voulait construire son propre ordinateur depuis bien longtemps.
Depuis des années, il en avait conçu de nombreux sur le papier, et avait même écrit des compilateurs Fortran et des interpréteurs Basic pour ces machines théoriques, mais le manque d'argent l'avait empéché de réaliser ses désirs.

Il avait pensé à la puce 8080 d'Intel, mais à 179 dollars il avait décidé qu'il ne pouvait se l'offrir. Une autre puce, le Motorola 6800, intéressait Wozniack, car elle ressemblait à son mini-ordinateur favorit plus que le 8080. Cependant, le prix était encore un problème pour lui, jusqu'à ce que lui et son ami Allen Baum découvrirent une puce qui était pratiquement identique au 6800, tout en étant considérablement moins chère.
MOS Technology vendait leur puce dénommée 6502 pour 25 dollars, à opposer aux 175 dollars du 6800 de Motorola.
Wozniack décida de porter son choix sur le 6502 et commença à écrire une version de Basic qui pourrait tourner dessus.
Un ami programmeur de Hewlett-Packard programma un ordinateur pour simuler les fonctions du 6502, et Wozniack l'utilisa pour tester ses premières routines.
Quand son interpréteur Basic fut terminé, il porta son attention sur la création de l'ordinateur qui pourrait le faire tourner.
En dehors de quelques petites différences de synchronisation, il était capable d'utiliser les plans qu'il avait dessiné auparavant pour le 6800.
Afin de rendre l'ordinateur plus simple à utiliser, Wozniack intégra un clavier en lieu et place des switchs.
Il le rendit aussi facile à utiliser avec une télévision comme terminal vidéo. L'ordinateur avait 8Ko de RAM, vous pouviez charger l'interpréteur Basic dans 4Ko et il vous en restait 4 pour vos applications.
Il y avait un connecteur vidéo, mais vous deviez y connecter votre propre moniteur.
Vous deviez aussi acheter le clavier séparément et le brancher dans le connecteur 16 broches prévu à cet effet.
L'alimentation devait être reliée à deux transformateurs pour obtenir 5 et 12 volts pour la carte mère.
Il n'y avait pas de haut-parleur, pas de possibilité graphique ni de couleur.
Il n'y avait qu'un port pour périphérique, et lors de sa sortie, il n'y avait rien de disponible à brancher sur ce port.

Cette machine était entièrement contenue sur une seule carte, d'environ 6 par 8 pouces, la plupart des autres machines de l'époque demandaient au moins deux cartes, n'utilisait que 30 à 40 composants, et il pouvait faire tourner des programmes Basic.

Steve Jobs était un vieil ami de Wozniak, agé de 21 ans, et qui fréquentait aussi le Homebrew Computer Club.
Il avait travaillé avec Wozniak dans le passé, ensemble ils avaient dessiné le jeu d'arcade "Breakout" pour Atari et était très intéressé par l'ordinateur de Wozniak.

002

Durant la phase de conception, Jobs avait fait des suggestions qui aidèrent à la réalisation du produit final, comme d'utiliser la nouvelle RAM dynamique plutôt que l'ancienne RAM statique plus coûteuse.
Il suggéra alors à Wozniak de se procurer quelques circuits imprimés conçus pour la machine et de les vendre au club pour que les gens les assemblent eux-mêmes. Ils joignirent leurs ressources financières, et le 1 Avril 1976 ils fondèrent officiellement l'Apple Computer Company.
Jobs venait de travailler récemment dans un verger de pommes biologiques et il aimait le nom car "il pensait à la pomme comme au fruit parfait, elle a une grande valeur nutritive, elle est jolie à regarder et ne s'abîme pas facilement et il voulait que Apple fut la compagnie parfaite.

004

Jobs entra en contact avec le propriétaire du nouveau magasin d'informatique appelé "The Byte Shop."Cet homme d'affaire, Paul Terrell, montra un certain intérêt à cet ordinateur Apple I, il ne voulut vendre que des machines entièrement assemblées.
S'ils étaient capables de les produire, Terrell leur dit qu'il passerait commande de 50 Apple, et paierait cash à la livraison.
Brutalement, le coût de fabrication et de vente, de cet ordinateur devint nettement supérieur à leur prévision.


Jobs et Wozniack commandèrent les pièces, assemblèrent et testèrent l'Apple I dans le garage des parents de Jobs.



Après d'épuisantes soirées de bricolage, Jobs livra les ordinateurs au revendeur local.
Quoique cet ordinateur "totalement assemblé" ne disposa ni d'alimentation, ni de clavier, ni de moniteur, Terrell les acheta comme promis. En Juillet 1976, l'Apple I fut mis en vente au pris de 666,66 dollars, ce qui représentait environ le double du prix des pièces plus une marge de 33% de vente.
Deux cents Apple I furent fabriqués et 175 vendus en 10 mois.



Bien que l'Apple I fut plus simple au démarrage, grâce au programme intégré en ROM, le processus de mise en route était encore long avant de pouvoir utiliser utilement la machine.
Steve Wozniak devait taper environ 3 Ko de code hexadécimal avant que l'interpréteur Basic ne soit prêt à l'emploi.
Il pouvait le faire en 20 à 30 minutes, car il connaissait la majeure partie du code par cœur, l'utilisateur moyen ayant beaucoup plus de difficulté à utiliser le Basic de l'Apple I. Pour augmenter l'engouement pour l'Apple I, Wozniak dessina une interface cassette.
Elle était inscrite sur un petit circuit imprimé de 5 cm et branché dans le seul port disponible sur la carte mère de l'Apple I.
La carte était vendue 75 dollars et était accompagnée d'une cassette du Basic de Wozniak.




La publicité qu'Apple incluait avec sa carte, déclarait : "Notre philosophie est de fournir, gratuitement, ou à un coût minimal, les logiciels pour nos machines".
L'interface fonctionnait certes, mais ne fonctionnait de façon satisfaisante qu'avec des cassettes prévues pour des lecteurs de haut de gamme.
Pour essayer d'améliorer encore les ventes, le magasin Byte Shop fonda un petit atelier qui construisit une sorte de boitier en bois pour l'Apple I.
 

1 er logo Apple. http://apple2history.org/ 
 

Les Apple II ou le début d'un mythe



La famille des Apple II fut la première série de micro-ordinateurs faite par Apple vers la fin des années 70 et au début des années 80.

L'ancêtre était l'Apple I, qui fut une machine construite artisanalement.
Il n'a été jamais produit en quantité, mais fraya le chemin de plusieurs des caractéristiques faisant des Apple II un succès. Le premier ordinateur fabriqué à grande échelle fut l'Apple II, faisant la richesse subite de la société Apple.

Les premiers ordinateurs Apple II furent vendus à partir du 5 juin 1977, au prix de 1.298 $, avec un microprocesseur MOS Technology 6502 cadencé à 1 MHz, 4 Ko de RAM, un lecteur de cassette, et le langage de programmation BASIC. Plus tard, un lecteur de disquette 5 ¼" externe, le Disk II, avec sa carte de contrôleur à brancher dans un des slots de l'ordinateur, a permis un stockage et une récupération des données beaucoup plus commode. La conception ouverte et les slots d'extensions multiples de l'Apple ont permis à une grande variété de périphériques d'augmenter les possibilités de la machine. Les contrôleurs séries, les contrôleurs d'affichage améliorés, les cartes mémoire et les disques durs étaient disponibles pour cet ordinateur. l'Apple II a été remplacé par la suite par l'Apple II plus, celui-ci fut suivi de l'Apple II e, une version à coût réduit.
Il affichait enfin les lettres majuscules et minuscules et avait 64 Ko de RAM extensible à 128 Ko.
Le IIe pouvait également afficher du texte de plus haute résolution avec une carte aditionnelle 80 colonnes. Le IIe était probablement l'Apple le plus populaire de la série II. En 1980, un ordinateur appelé Apple III a été produit. Celui-ci n'a jamais percé sur le marché et fut vendu en petite quantité (65.000 exemplaires). L
'Apple II c fut le premier ordinateur portatif. Il utilisait le processeur 65C02.
Peu après avoir sorti l'Apple II c, Apple présenta l'Enhanced Apple II e, qui utilisait le processeur 65C02.
Une version finale du II e connue sous le nom de Platinum Apple II e a été présentée plus tard. elle ajoutait un clavier numérique et avait une couleur de boîtier différente des autres versions du IIe. Le suivant de la famille était l'
Apple II Gs, sorti en 1986.
Le II GS comportait un processeur 65C816 à 2.8 Mhz, plus de mémoire, de meilleures couleurs, plus de périphériques. Le dernier Apple II fut l'Apple II c plus, présenté en 1988.
Il avait a peu près la même taille que le II c, l'alimentation était intégrée dans l'ordinateur et un accélérateur intégré à 4 MHz.
Ce dernier faisait du II c plus l'Apple II officiel le plus rapide et signifia la fin d'un mythe.


Les Macintosh


Le Mac 128 k fut lancé le 22 janvier 1984 par une pub télé signée Ridley Scott diffusée lors de la mi-temps du Super Bow, où le Macintosh vient combattre et libérer un monde Orwellien dominé par la technologie d'IBM. Commercialisé à un prix de 2 495 $, le Macintosh avait 128 Ko de mémoire et tournait sur un nouveau système d'exploitation, Mac OS et un lecteur de disquette 3,5 ". Vers la fin de la fin de l'année 1984 Apple sortit le Macintosh 512K, une évolution du Macintosh original avec 512 Ko de mémoire .   Janvier 1986 sort le Macintosh Plus, il intègre ainsi quatre emplacements mémoire lui permettant d'embarquer jusqu'à 4 Mo de mémoire , ainsi qu'un port SCSI. En 1987 Apple introduit le Macintosh II.
Il est le premier Macintosh qui n'est pas fermé et offre 8 emplacements mémoire , 6 slots Nubus et deux emplacements internes pour disque dur.
Il est aussi plus puissant avec son processeur 68020 cadencé à 16 Hz.
Des évolutions du Mac II suivirent entre 1988 et 1990 : les Mac II x, Mac II cx et Mac II fx. Aussi en 1987 sort le Mac Se qui va se positionner au-dessus du Macintosh Plus dans la gamme compacte. En 1989 arrive le Mac Se 30, c'était un Mac II x dans un boîtier d'un SE. Les
Macintosh Classic, une réédition du Mac Plus, apparurent en 1990, ainsi que les Macintosh LC et Mac II Si. Fin 1991 apparaissent les Macintosh Quadra 700 et 900, les premiers Macintosh au format tour, suivront les 950 en 1992 et le Quadra 800 arrivera en 1993.
Même année, le
Classic Color fait son apparition, le plus beau compact jamais réalisé. La famille Centris est lancée en 1993, des modèles de milieu de gamme à base de 68040. L'alliance Apple - IBM - Motorola annonça la série PowerPC.
Les premiers Macintosh à base de PowerPC furent les
Power Macintosh 6100, 7100, 8100 sortis en 1994 .
Cela fut une révolution majeure des Macintosh : en terme de performance, le Power Macintosh 6100 à base de PowerPC 601 d'entrée de gamme était plus rapide que le plus puissant des Macintosh 68k ! Dès 1995 , toute la gamme de bureau Apple fut composée de machines à processeur PowerPC . Jusqu'en 1997, la gamme Macintosh était composée comme suit : les Power Macintosh des séries 4000, 5000 et 6000 pour la gamme grand public, les Power Macintosh 7xxx en milieu de gamme, les Power Macintosh 8500 destinés aux professionnels du son et de la vidéo et les Power Macintosh 9500 très évolutifs en haut de gamme.   En été 1997, sort
le 20 th Anniversary, produit pour le 20ème Anniversaire d'Apple.


C'est un Mac vraiment exceptionnel, la carte mère était semblable à celle du PowerMac 5500, processeur 603e / 250 MHz, livré avec un système intégré de radio et tuner TV/FM, Une entrée S-Video et un système audio Bose avec haut-parleurs stéréo intégrés, et un sub-woofer. Fin 1997 sortent les premiers Macintosh à base de PowerPC G3.
Les performances font un nouveau bond en avant et les PowerPC 603 et 604 sont rapidement abandonnés dans la gamme Macintosh.
En 1998 les ventes reprennent, grâce à la sortie de l'
iMac .
Plus de 6 millions d' iMac se vendront. La mode colorée de l' iMac déteindra sur le reste de la gamme Macintosh.


Les Power Mac passent au processeur PowerPC G4 en septembre 1999. Avril 2001, le Macintosh subit une révolution dans son système d'exploitation, avec le passage à Mac OS X. Sort aussi le PowerPC G4 avec DVD-R.


En janvier 2002 sort l' iMac G4, doté d'un écran plat.
Il est suivi par l' eMac G4, destiné au bas de la gamme grand public.


En 2003 sort le Power Macintosh G5, et ramène les Mac dans la course à la puissance. Basé autour du processeur PowerPC 970 d' IBM à architecture 64 bits et tourné vers l'avenir, le Power Mac G5 trace un avenir plus clair au Mac......



AppleCollector © 2018 www.siteforyou.be

Le respect de votre vie privée est notre priorité.
Les données personnelles que les clients nous fournissent volontairement lors des formulaires ou par émail, ne sont traitées et utilisées qu'aux fins pour lesquelles elles nous ont été fournies.